Sélectionner une page

Voyage à Rio au temps du Carnaval

Fév 20, 2020 | voyage

En février, Rio d Janeiro se part de ses plus beaux atours, à la plus grande joie des voyageurs. Haut en couleur et connu pour ses chars et costumes extravagant, le carnaval est une occasion unique pour découvrir la ville. Mais quelle est l’origine de cet événement ? Pourquoi a-t-il cette ampleur ? On vous dit tout pour découvrir cet événement iconique.

Des influences multiples

Aujourd’hui, on ne peut imaginer le carnaval de Rio sans ses danseurs et ses chars. Et pourtant, en 1840, les habitants de la ville (les cariocas) s’inspirent du carnaval de Paris pour créer le leur. L’événement tient alors plus du bal masqué que de la parade désormais si caractéristique. Cette origine vient de la volonté de la bourgeoisie de se détacher de la tradition carnavalesque populaire traditionnelle lusitanienne. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour voir apparaitre les premiers défilés dansants : les cordões. Mais au départ, les danses présentent restent d’inspiration européenne. Ce n’est qu’en 1917 que la samba fait son apparition !

Cette introduction est dû aux esclaves africains, pour qui cette musique, venue de l’Afrique de l’Ouest, apportait du réconfort. Après l’abolition de l’esclavage, beaucoup d’esclaves allèrent vers le sud où se trouve Rio de Janeiro. Ainsi, plus la samba gagnait en popularité et en succès, des danseurs, compositeurs et musiciens se rassemblaient pour faire la démonstration de leurs talents. C’est la création des clubs et des associations qui s’affrontent les unes contre les autres, et l’origine des Ecoles de samba !

Ainsi, en 1932 a lieu la première parade officielle de samba. Cette musique est désormais au cœur du carnaval, au point que c’est l’Association des Ecoles de samba qui en est l’organisatrice. Et en 1984 se construit un lieu pour accueillir la parade. Avec une piste longue de 700mètres, et pouvant accueillir jusqu’à 88 500 personnes, cette avenue, conçue par Oscar Niemeyer, prend le nom de Sambodromo. Encore une fois, la samba est au cœur du carnaval !

Le carnaval débute avec le couronnement du Roi Momo, personnage légendaire représentant le Mardi Gras. Le maire lui transmet alors les clefs de la ville. Il sera le gouverneur de Rio pendant les quatre jours du carnaval.

Dans les rues de la ville se déroule des défilés de batucadas (percussions traditionnelles brésiliennes) et des blocos (rassemblement de personnes), organisé par les habitants d’un quartier. Cependant, ces événements peuvent commencer avant le début officiel des festivités.
Pendant le carnaval, les différents clubs de la ville organisent des bals, ainsi que la mairie dont lesquels sont ouverts à tous et ont lieu dans certains lieux traditionnels de Rio.

La samba, la reine du carnaval

Chaque Ecole de samba présente au carnaval est intégré dans un groupe pour le défilé qui détermine aussi son jour de passage. Les parades au Sambodrome s’étalent sur 4 jours (plutôt 4 nuits puisque les défilés se font de 21h à 6h) et comprennent :

  • Le vendredi, défilent les mirins des Écoles de samba, c’est-à-dire les enfants.
  • Le samedi, défilent les écoles du groupe A.
  • Le dimanche et le lundi, défilent les 12 écoles du groupe spécial (en direct à la télévision).
  • Le mardi défilent les écoles du groupe

Il est aussi possible d’avoir un avant-gout des défilés, puisque les Ecoles de samba ouvrent leurs portes au public durant les nuits de répétitions.
Cela est aussi une formidable manière pour les touristes de découvrir la samba et les meilleurs danseurs et musiciens cariocas.

Mais le défilé suit des règles strictes.

Tout d’abord, chaque école doit choisir un thème, appelé enredo. Ils peuvent aborder des sujets très divers (l’histoire, des sujets sociétaux, une vision du future…) qui serviront de fil conducteur tant pour la musique qui accompagne l’école (la samba do enredo), les costumes et les chars. Tous les thèmes de cette année sont répertoriés par Écoles de Samba.

L’organisation au sein du défilé doit répondre à certains critères :

  • Une aile qui ouvre le défilé, appelé Abre ala
  • Suivi d’un groupe de 10 à 15 danseurs qui réalisent une chorégraphie définie (Commissão de frente)
  • Ensuite, un couple porte le drapeau de l’école : Porte-drapeau et mestre-sala 
  • Et enfin, la batterie, constituée d’un groupe de percussionnistes avec un chanteur qui entonne la samba de enredo sur un char.
  • La batterie est précédée d’une ou plusieurs reines de batterie.
  • Le défilé contient aussi l’Aile des Bahianaises composée uniquement de femme portant le costume traditionnel de Bahia
  • Enfin, les Chars allégoriques, richement décorés et au nombre de 8, sur lesquels sont placés les costumes les plus complexes.

Et toutes ces personnes doivent défiler dans un temps compris entre 65 et 82 minutes !

Le respect de ces règles est important pour les Écoles de samba, car elles sont jugées. Et oui, ce n’est pas un simple défilé mais une véritable compétition afin de savoir quelle est la meilleure école !

Les juges sont présents à différents endroits du Sambodrome et jugent :

  • L’adéquation du défilé avec le thème
  • La samba do enredo elle-même et l’harmonie des chanteurs de l’école
  • L’impression d’ensemble
  • L’évolution du défilé, tous les éléments doivent en permanence occuper toute la largeur de la piste.
  • Et enfin tous les différents éléments constitutifs du défilé.

Pour chaque critères, 5 juges donnent une note comprise entre 8 et 10 et qui permettent de classer les Ecoles de samba et d’élire la championne de l’année.

Derrière cet événement hautement festif, se cache une véritable compétition qui met en valeur tout le patrimoine culture du Brésil.

Informations pratiques pour un voyage au Brésil :

  • Capitale : Brasilia
  • Monnaie : Réal
  • Décalage horaire avec Rio d Janeiro : – 4h avec la France métropolitaine
  • Langue officielle : portugais
  • Indicatif : +55

Vous souhaitez plus d’information pour préparer votre voyage au Brésil et recevoir des conseils personnalisés ? Découvrez l’application Travel kit !

 Vous souhaitez en savoir plus sur les carnavals dans le monde ? Ça tombe bien, nous avons déjà parlé de celui de Venise !

 

Crédits photos :
Fernando Frazão/Agência Brasil