Sélectionner une page

Protégez les océans en choisissant votre crème solaire

Juin 8, 2020 | santé, voyage

Le beau temps revient. Il faut se protéger du soleil et de ses effets, notamment en utilisant de la crème solaire. Cependant, au fil des ans, il a été remarqué que leur impact sur les océans était important. En effet, des composants chimiques présents dans certaines crèmes attaquent les coraux, mais aussi poissons et plancton. Quelles sont les alternatives qui offrent une protection suffisante sans détruire les océans ?

L’impact de la crème solaire sur les océans

Nous savons que l’activité humaine a un fort impact sur la biodiversité des océans. Ainsi, en 2008, des chercheurs de la Faculté des Sciences de l’Université Polytechnique des Marches ont déterminé que 10% des coraux étaient menacés par les crèmes solaires. Or, 25% des animaux marins dépendent du corail et il est aussi un des plus grand producteurs d’oxygène au monde.. Cette étude est corrélée par une autre de 2015, menée par le biologiste Crais Downs pour le compte de l’association Coral Guardian, qui pointe des éléments chimiques précis ayant un impact néfaste sur les coraux.
Nous n’allons pas rentrer dans le détail des composés chimiques, mais nous pouvons vous donner des exemples de l’impact de la crème solaire sur les océans :

  • La destruction d’une microalgue, la zooxantelle, nécessaire à la vie du corail,
  • Des produits chimiques retrouvés dans les tissus de mammifères marins et poissons
  • Des produits dans le sable qui menacent la nidification des bébés tortues
  • La destruction des coraux, oursins et étoiles de mer
  • Une modification de l’ADN du corail
  • La croissance du phytoplancton freinée
  • Une perturbation de la reproduction et de la croissance des coraux.

Etant donné le rôle prépondérant des récifs coralliens pour la faune aquatique, il est indispensable de les protéger.

Poisson clown dans le corail

Ce qu’il faut éviter

De plus en plus de réserves éco-marines interdisent certains ingrédients qui peuvent se retrouver dans les crèmes solaires. Le site du laboratoire environnemental américain Haereticus liste les ingrédients nocifs pour les océans. Le plus connu est l’oxybenzone. C’est un perturbateur endocrinien qui favorise le blanchissement du corail et empêche la bonne reproduction des animaux marins. Et il est aussi nocif pour les humains.

En plus des composants, il faut aussi faire attention au format de votre crème solaire. Ainsi, il est déconseillé d’utiliser des bombes aérosols, car leur brume se disperse dans l’air et finit dans le sable et les océans.

Et si vous ne vous baignez jamais ou encore que vous la mettait après votre baignade, il faut toute de même faire attention. En effet, votre crème risque de s’écouler pendant votre douche et finir dans le réseau des eaux usées. Tout ça finit tôt ou tard dans l’environnement !

Heureusement, il existe des crèmes solaires sûres, que ce soit pour votre peau et pour l’océan.

Corail

Les alternatives au crèmes solaires chimiques

Depuis plusieurs années, nous voyons de plus en plus de crèmes solaires avec des appellations « eco-friendly ». Or, en France, aucun label concernant la protection n’existe. L’association Ambassades des océans a même épinglé plusieurs crèmes solaires qui se disaient respectueuses de l’environnement et des coraux.

Pour bien choisir un produit qui ne détruit pas l’écosystème marin, il faut se renseigner sur ses composants. Ainsi, il n’existe que 2 filtres minéraux naturels : l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane. Mais il faut faire attention à leur taille. En effet, il ne faut pas qu’ils soient sous forme de nanoparticules, car il n’y a aucun garanti sur le franchissement ou non des barrières biologiques, comme la peau. Leur effet sur les océans est lui aussi néfaste.

Par ailleurs, L’Agence nationale de sécurité du médicament recommande de ne pas utiliser des produits avec de telles particules sur le visage et la peau lésée. Mais le problème c’est que les fabricants n’ont pas obligation d’inscrire la mention « nano » sur leur produit, rendant la lecture pour le consommateur difficile. Un petit test facile a réaliser pour savoir si votre crème contient des nanoparticules ? Si vous l’étalez et qu’il n’y a aucune pellicule blanche sur votre peau, il est très probable qu’il y ait des nanoparticules.

FOCUS – Les pays qui interdisent les crèmes chimiques

De plus en plus de pays et de territoires prennent des mesures pour interdire certaines crèmes solaires. En effet, la destruction des océans à certes un impact sur l’environnement, mais aussi pour ces zones où les activités touristiques tournent autour de leur patrimoine maritime.
De plus, des agences de voyage obligent les touristes à utiliser des crèmes solaires biodégradables pour certaines destinations.

Hawaii

En mai 2018, l’État d’Hawaï a voté une loi qui interdit la vente de toute crème solaire contenant des produits chimiques nocifs. Elle entrera en vigueur début 2021.

Palau

En novembre dernier, l’archipel de Palau est devenu le premier pays au monde à interdire les crèmes solaires non biodégradables. Cette loi est entrée en vigueur en 2020. Ainsi, si un touriste entre dans le pays avec une protection solaire non conforme, elle lui sera confisquée. Et si une personne vend une crème non conforme, elle sera passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 1000 dollars

Key West

En février 2019, la commission municipale de Key West, en Floride, a voté en faveur de l’interdiction des crèmes solaires contenant de l’oxybenzone et de l’octinoxate. A partir de janvier 2021, leur vente sera interdite. Une loi semblable est en cours de discussion à Miami.

Iles vierges américaines

Depuis Mars 2020, les crèmes solaires avec des composés chimiques détruisant le corail sont interdits, que ce soit à la vente ou par les touristes qui l’emmènent dans leur bagage.

Ile Bonaire

Direction les Caraïbes, où la vente des crèmes solaires destructrices du récif corallien sera interdit en 2021.

Mexique

Ce n’est pas une interdiction formulée dans la loi, mais plusieurs zones touristiques mexicaines demandent aux touristes de n’utiliser que des crèmes solaires minérales. 

Si vous souhaitez plus d’informations sur la protection solaire, nous vous donnons des conseils pour en choisir une qui convient sur la plateforme Travel kit.