Sélectionner une page

Dia de muertos : quand le Mexique fête les morts

Oct 29, 2020 | voyage

Assez connue dans l’imaginaire des voyageurs, la fête des morts (ou Dia de Muertos) au Mexique est une période unique. Entre tradition populaire et rite religieux, elle est devenue une des fêtes emblématiques du pays. Nous vous proposons d’en découvrir plus. Et pourquoi pas, cela vous donnera envie de visiter le Mexique à cette période 😉

Une célébration avec ses codes

La fête des morts commence habituellement le 31 octobre et se termine le 2 novembre. Mais il y a un ordre précis dans les célébrations. Ainsi les 31 octobre et 1er novembre, on fête les enfant morts (« angelitos »). Des autels sont créés dans l’après-midi du premier jour et un goûter sucré leur est offert à 19h. Le lendemain matin, un petit-déjeuner est préparé pour les « angelitos ».
Le reste de la journée du 1er novembre est consacré aux offrandes pour les adultes.

Le lendemain, le 2 novembre, a lieu la partie la plus connue et la plus festive de cette célébration. En effet, les familles mexicaines vont dans les cimetières, jettent des pétales de fleurs au sol, récitent des prières, jouent de la musique et allument des bougies pour guides les âmes des défunts vers les tombes. C’est aussi à cette occasion que les tombes sont nettoyées et décorées, notamment avec des fleurs. De plus, des offrandes sont apportées afin d’accueillir les âmes revenant sur Terre, 

Bien que cette fête soit extrêmement populaire, la Dia de muertos n’est pas un jour férié officiel. Cependant, les écoles et certaines administrations sont fermées le 2 novembre.

Femme maquillée pour la Fête des morts au Mexique

La construction des autels familiaux

Vous l’aurez compris, Dia de muertos est une fête familiale. Ainsi, chaque maison créée un autel pour honorer ses morts. Ils se composent souvent de plusieurs niveaux, symbolisant les différentes étapes que l’âme du défunt doit traverser. Divers objets sont placés sur les autels, notamment :

  • Le portrait du défunt
  • Ses objets personnels
  • Des fleurs
  • Des bougies
  • Un crucifix
  • De l’encens
  • Du papier découpé appelé « papel picado », souvent en forme de crâne ou de squelette.
  • Une pierre appelé copal (proche visuellement de l’ambre)
  • La nourriture que le défunt apprécié le plus
  • Des têtes de morts en sucre, appelée cavalera, avec parfois le nom du défunt sur le front

Au dessus de l’autel, se trouve généralement des œillets d’Inde. Ils symbolisent le rayonnement du soleil et la vie. Cela signifie que le défunt a toujours sa place et qu’il n’est pas oublié par ses amis et sa famille.

Sur les tombes, on retrouve beaucoup de fleurs dans les éléments de décorations, en particuliers des fleurs orange appelées zempaxuchitl, des couronnes de roses et de tournesols.

crâne en sucre spéciaux pour la Fête des morts au Mexique

Les origines de cette fête typiquement Mexicaine

Beaucoup d’influences se retrouvent dans la fête de morts mexicaines, en particuliers chrétiennes et Halloween. Par la présence d’iconographique typiquement mexicaines, notamment les crânes et les squelettes, beaucoup pensent que la Dia de muertos remonte aux civilisations précolombiennes.

Or, plusieurs chercheurs contestent ce lien. Ainsi, en 2007, la directrice des études historiques de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique, Elsa Malvido, affirmait que les rituels provenaient uniquement des traditions chrétiennes des Espagnols. En effet, pour ces derniers, l’âme parcourait la Terre et se retrouvait autour d’eux, craignant alors qu’elle les emporte avec elle. Ainsi, les offrandes sont un cadeau pour les calmer et les cierges un moyen de les guider vers les autels.

D’autres chercheurs et experts ont conforté cette thèse. Noemi Cruz Cortès relève, en 2019, que se sont les Espagnols qui ont importés le principe des autels avec de la nourriture et des fleurs. Les populations locales auraient alors fait qu’intégrer des éléments de leurs propres traditions.

Bien que les civilisations préhispaniques eussent des rites pour célébrer les anciens et les morts, ils n’ont rien a voir avec la Dia de muertos actuelle. Pour Elsa Malvido, ce lien a été créé par des intellectuels nationalistes mexicains. Elle se base notamment sur le fait que cette célébration fut oubliée dans la plus grande partie du pays avant d’être remis en avant et popularisé sous les gouvernements nationalistes dans les années 20.

Mais que cette fête soit inscrite dans une histoire millénaire ou bien plus récente, on ne peux pas douter du fait qu’elle est désormais emblématique du Mexique. D’où son inscription au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.

Informations pratiques pour un voyage au Mexique:

  • Capitale : Mexico
  • Monnaie : Peso mexicain
  • Décalage horaire avec Mexico : – 7h avec la France métropolitaine
  • Langue officielle : espagnol
  • Indicatif : +52
Pyramide au Mexique

Si vous souhaitez avec plus d’informations pour organiser votre voyage au Mexique, inscrivez-vous sur Travel kit.

A découvrir :

Vous aimez les fêtes colorées ? Partez pou l’Inde pour célébrer la fête Holi

Vous préferez peut-être une destination plus proche ? Direction Venise et son carnaval

Si vous souhaitez vous déhancher au rythme de la salsa, plongez dans le Carnaval de Rio.